Exploration

Georges MOREAU

Saynettes, Jeanine et la famille

    • Un film de
    • Georges MOREAU
    • Son
    • Muet
    • Format
    • Film 9,5 mm
    • Coloration
    • Noir & Blanc
Résumé
[seq:1]
Groupe hommes, femmes, dehors autour d’un landau.
Une femme présente un bébé à la caméra, lui enlève son bonnet, le couche dans son landau dehors, sourit à la caméra.

[seq:2]
Sketch: Dans un bois, un homme en chapeau marche face caméra, son manteau sur le bras, une canne dans l’autre main. Scène comique entre un homme et deux femmes, de style "meurtre au bord du lac » : l’homme fait mine de poignarder une femme, quitte le champ de la caméra, revient poignarder une autre femme, les trois personnages rient, une des deux femmes quitte le champ, un deuxième homme arrive.

[seq:3]
Une petite fille nue assise par terre embrasse une peluche, la serre dans ses bras, la câline.

[seq:4]
Une femme termine d’habiller un bébé dehors, assise sur un fauteuil en osier. Un homme vient s’asseoir sur un banc. Le couple présente le bébé à la caméra. La femme s’en va coucher le bébé dans un landau.

[seq:5]
Sketch: Scènes comiques dans un bois au bord d'un lac : Il y a deux femmes. Un homme entre dans le champ et danse avec l'une d'elle. Un autre homme rentre dans le champ de la caméra, l'un d'eux a une corde, il fait mine de sauter dans l’eau.

[seq:6]
(Notes boîte:
- Odette et Jeanine mai 1924
- Yett Géo et Jeanine mai 1924
- Nell Mado mai 1924
- Jeanine et Yett 11 mai 1924.)
Une femme avec un bébé dans ses bras dans le jardin d’une maison, probablement dans l'avenue de Gravelle à Charenton-le-Pont (94), s’avance vers la caméra. Présentation du bébé à la caméra. Un homme avance vers la caméra en présentant le même bébé à la caméra de très près.
Scène comique (Famille Moreau et Pattay, 9 mai 1924): un couple descend les escaliers devant une maison. Une femme âgée fait descendre l’escalier à une petite fille et lui demande de regarder la caméra, un homme âgé les rejoint.
Un couple (Yett et Géo) présente un bébé (Jeanine) à la caméra. Un homme et une femme avec chacun un chien en laisse (Nell et Mado).
Une femme et un bébé avec grand bavoir en dentelle assis sur un banc.

[seq:7]
11 mai 1924, à l’intérieur d’une maison, une femme (Yett) joue au billard. Intérieur de maison bourgeoise richement meublé, piano, meubles d’époque, lourds rideaux. Bébé assis sur le bord du billard.
Le bain de Jeanine, mars 1924: on lui défait ses langes et on la met dans un baquet en métal, toilette.

[seq:8]
On a placé deux chiens fox-terrier sur une table de jardin.
20 mai 1924, dans un jardin, un groupe prend le café sur une table placée devant un banc et deux chaises longues.

Autres notes boîte:
26 - L'heure du café (1) 20 mai 1924
27 - L'heure du café (2) 20 mai 1927

Contexte familial:
C'est la première collection de films amateurs sauvegardée par Cinéam. Qui est Georges Moreau ? C'est un ingénieur. Il est né le 1er mai 1898 à Rennes où il passe son enfance dans une magnifique propriété renaissance, le manoir de Bruz. Lors de la 1ère guerre mondiale il se porte volontaire, à l'âge de 17 ans. Il est blessé en 1917 au cours de la bataille de Champagne. Des photographies prises dans les tranchées le montre en habit militaire avec son bras en écharpe. L'ingénieur Georges Moreau rentre alors dans la Société Pathé dont les bureaux se trouvent à Vincennes ; il est filmé dans la cour de l'usine. Là il inventera une émulsion en photographie qui lui vaudra sa promotion au poste de directeur France. Ses responsabilités importantes l'ont souvent conduit à l’étranger, notamment aux Etats-Unis. Le 24 janvier 1923, il épouse Odette Merlaud à Charenton-le-Pont, ce mariage est filmé en 9,5mm.
Jeannine, l'unique enfant d'Odette et Georges voit le jour le 16 novembre 1923 ; elle sera l'héroïne des films de son père, de ses premiers balbutiements jusque dans les années 60 quand elle joue à son tour avec ses 2 enfants. Catherine Delcourt, déposante des films, écrit : « Jeanine vécut son enfance dans une jolie maison avec jardin, à Vincennes, juste en face du bois. Elle passa une grande partie de sa scolarité dans un établissement chic et sérieux de l'époque, le couvent des Oiseaux à Neuilly, dont elle ne garda pas un très bon souvenir car l’éducation donnée était trop rigide pour elle. Elle vécut aussi boulevard Bourdon, à Paris, avec ses parents jusqu’à son premier mariage en 1946, célébré avec beaucoup de faste, comme on le voit dans les films. »
Cinéam
41A rue Alexandre Soljenitsyne
91 000 Evry

Tel. 09 52 79 99 22
info@cineam.asso.fr
Avec le soutien financier de

Le département Essonne  Préfet de la région d'Ile de France  Crédit Agricole Ile de France